Territoires éphémères
 
Les voyages entrepris par Yves Le Gall nous conduisent dans d'improbables lieux dessinés par le temps
que l'on dit assassin. Peinture écaillée, rouille, lichen et goudron traqués par l'oeil du photographe
composent des paysages mouvants. Il nous revient à la mémoire ces "rives incertaines" évoquées
par Julien Gracq, là où tout devient aléatoire excepté l'enchantement. On aborde dans des îles
jusqu'alors inconnues, on aventure dans des contrées arides, menaçantes parfois, mais l'on demeure
fasciné et l'on poursuit l'aventure au bout d'un monde conquis, peu à peu, sur la vie quotidienne.
Le rêve est à portée de main, sur un coin de trottoir oublié de l'administration ou sur un mur lépreux,
malade de l'indifférence du passant. Il suffit de s'attarder pour prendre possession de ces territoires
éphémères et magiques.
Martine Gasnier
site de l'auteur
Des surfaces photographiées
dans un environnement ordinaire, réel,
de murs altérés par l'humidité,
de tôles peintes attaquées par la rouille,
de revêtements goudronnés usagés...

Cadrés, isolés,
ces fragments de matières et de couleurs
construisent des espaces à explorer.
Une cartographie à décoder entre réalité et fiction.

Une invitation à regarder, à imaginer, à voyager.

Série de 30 photographies
prise de vue argentique - tirage numérique format 30 x 40 cm
encadrement 40 x 50 cm
O
O
Publication
"Territoires éphémères", photographies, carnet 17 x 24 cm, 2008