Paysages ordinaires I
O
O
Fruit d'un vagabondage en des lieux qui nous sont familiers, Yves Le Gall nous invite à poser notre regard sur ce qu'il
nomme des paysages ordinaires. Il ne nous promet pas un voyage au bout du monde teinté d'exotisme et de
dépaysement. Nous n'aurons pas à partir, au sens que l'on donne communément à ce mot, c'est à dire quitter une vie
somme toute rassurante pour d'hypothétiques découvertes. Il nous faudra juste ouvrir l'oeil et nous laisser surprendre
par des images trop banales pour avoir retenu notre attention jusqu'alors. Que nous racontent de si primordial les routes
que nous empruntons ? Elles nous disent que notre société soucieuse de performances en tous genres a soumis la
nature : cohortes de pylônes qui envahissent les champs de blé, portant un coup fatal aux rêveries bucoliques,
alignements de lampadaires qui éclairent une campagne vide d'habitations comme autant de témoignages d'une certaine
volonté d'aménager le territoire. Nous nous prenons alors à rêver à des temps plus anciens où se promener dans les
chemins creux représentait le bonheur. Et pourtant, sans même en avoir conscience, nous aussi sacrifions à la modernité
au volant de nos bolides automobiles symboles d'une liberté surveillée où avertissements et interdictions triomphent,
déclinés en rouge et blanc, couleurs phares de code de la route qui régissent notre comportement de chauffeur et
maintiennent en éveil une vigilance prêtre à se laisser distraire.

En nous proposant ce parcours, pas si ordinaire qu'il ne veut bien le dire, le photographe nous incite à réfléchir sur notre
environnement et sur nous mêmes, sur ce que l'on impose de voir et sur les contraintes liées à notre condition humaine.

Yves Le Gall n'a pas fait oeuvre de carte postale en se livrant à ce travail, mais à coup sûr, fait oeuvre utile pour éduquer
notre regard. A une époque où la photo se plaît à glorifier une nature demeurée vierge qui fait le succès des magazines
touristiques, le défi relevé par un photographe, aussi discret qu'inspiré, mérite d'être salué.

Martine Gasnier
site de l'auteur
O
O
Sélection de photographies numériques
O
Exposition de 14 tirages numériques contrecollés sur Dibond - 2016
40 x 60 cm
O